logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

22/03/2011

Vietnam, Giang Ta Chai – Sapa – Lai Chau 23 et 24/01/2011

10ème et 11ème JOURS au VIETNAM 

Le lendemain matin, nous nous préparons à attaquer la remontée en haut du village et là… surprise ! Les hommes du village sont en train de cimenter le chemin. On se demande à quelle heure ils ont commencé car une bonne centaine de mètres est déjà cimentée. Notre « coup de gueule » de la veille n’aura pas été vain et servira pour les visiteurs qui nous succéderont dans ce village car offrir le gîte et le couvert aux touristes est une activité à temps plein pour cette ethnie minoritaire Dao.

 

vietnam 20110125 1030 Giang Ta Chai, chez l'habitant.jpg
vietnam 20110125 1031 Giang Ta Chai, chez l'habitant.jpg

Au programme, il était prévu d’aller admirer les rizières en terrasse qui font la réputation de toute cette région (c’est noté dans tous les bons guides touristiques) mais vu l’épaisseur du brouillard, ça ne sert à rien car on ne verrait rien 

 

vietnam 20110125 1031a .jpg

Nous nous arrêtons à l’entrée du village dans un restaurant à l’atmosphère enfumé où nous devons assister à la préparation d’une recette de cuisine et prendre le déjeuner. Que faire ? Il n’est que 9 heures et le cours est prévu à 11 heures ! Certains partent faire une balade dans le brouillard et nous sommes 3 à rester au restaurant pour siroter un bon café et à nous réchauffer autour de la bassine en faisant la causette avec les voyageurs qui ont passé la nuit dans cette maison.

 

Même le chat connaît la meilleure place

vietnam 20110125 1032a Giang Ta Chai, au restaurant.jpg

Soudain, il y a une petite éclaircie et nous apercevons brièvement les rizières en espaliers. Vite ! Nous sortons faire une paire de photos

vietnam 20110125 1043 Giang Ta Chai, rizières dans la brume.jpg
vietnam 20110125 1043a Giang Ta Chai, rizières dans la brume.jpg

Dans la pièce même où nous allons « cuisiner » et dîner, se trouve un coin pour dormir et il  y a même un ordinateur - qui fonctionne parait-il - mais hélas il n’y a pas de clavier… Moi qui espérais envoyer un mail ou deux à la famille, c’est raté !

 

vietnam 20110125 1032 Giang Ta Chai, au restaurant.jpg

 

Nos compagnons rentrent de leur promenade et nous allons attaquer le cours de cuisine ; il s’agit de préparer des boulettes de porc. Le chef apporte ses ustensiles de cuisine  et tous les ingrédients : 1 carotte, du porc haché, ½ oignon, des champignons parfumés, 2 œufs, de la farine, une pomme de terre cuite en purée, coriandre, pousses de cive, sauce Nuoc man, sel et poivre

vietnam 20110125 1034 Giang Ta Chai, au restaurant.jpg

Carotte, oignon et champignons sont hachés très finement puis tous les ingrédients sont alors mélangés

 

vietnam 20110125 1035a Giang Ta Chai, au restaurant.jpg
vietnam 20110125 1036 Giang Ta Chai, au restaurant.jpg
vietnam 20110125 1037 Giang Ta Chai, au restaurant.jpg

Une poêle avec une bonne quantité d’huile est mise à chauffer, des petites boulettes sont confectionnées avec une cuillère à soupe puis mises à frire environ 5 minutes

 

vietnam 20110125 1038 Giang Ta Chai, au restaurant.jpg
vietnam 20110125 1039 Giang Ta Chai, au restaurant.jpg
vietnam 20110125 1040 Giang Ta Chai, au restaurant.jpg

Pendant que les boulettes cuisent, une petite fille est de corvée d’épluchage et la femme du chef prépare notre repas de midi

 

vietnam 20110125 1041 Giang Ta Chai, au restaurant.jpg
vietnam 20110125 1042 Giang Ta Chai, au restaurant.jpg

Après le repas, nous rejoignons Sapa pour aller installer nos bagages à l’hôtel. Nous avons un peu de temps libre avant de partir faire la visite des jardins Hamrong l’après-midi et on va en profiter pour se réchauffer un peu dans notre chambre. Mais, comme partout dans la région, il n’y a pas de chauffage dans la chambre et il y fait un froid de canard. Vue l’épaisseur de l’unique couverture qui est sur le lit, je redoute la prochaine nuit. Je descends donc à la réception réclamer une couverture supplémentaire mais on me répond que ce ne sera pas nécessaire car le matelas est un matelas chauffant électrique et qu’il suffit de le brancher. En effet, quand je remonte dans la chambre, Jean-Luc me dit qu’une personne de service vient de venir brancher le matelas et d’installer un minuscule radiateur.

 

Regardez bien, c’est ce petit truc avec 3 résistances qui est posé sur la table de nuit

 

vietnam 20110125 1052 Sapa, Royal View Hôtel.jpg

 Je doute fort que ce soit quand même suffisant pour réchauffer la chambre !

 

Et la salle de bain ? J’espère qu’elle a du chauffage car j’ai bien envie de prendre une bonne douche. Et non, pas de chauffage mais une température que j’estimerais à environ une dizaine de degrés. Pas de problème ! Je vais prendre le petit radiateur et le mettre dans la salle de bain… Pas de chance, il n’y a aucune prise de courant pour le brancher ! La seule solution restante c’est de prendre un bon bain bien chaud et de se rhabiller le plus vite possible.

Le froid toujours présent dans la chambre, nous décidons de passer notre temps libre à nous réchauffer directement dans le lit en attendant le départ pour les jardins. Mais le matelas chauffant n’est pas suffisant pour avoir chaud car on sent le froid venir du dessus. Une seconde couverture s’impose et je vais de ce pas en réclamer une supplémentaire.

Au final, seul Jean-Luc ira faire la visite des jardins. Quant à moi, je préfère rester bien au chaud plutôt que de retourner dehors.

 

C’est assez satisfait qu’il revient de sa sortie et avec quelques photos.

 

Les jardins d’Hamrong sont en fait des jardins où poussent majoritairement des orchidées. Normalement, depuis les jardins, ils auraient dû avoir une superbe vue sur le Mont Phan Xi Pang qui s’élève à 3143 mètres et se trouve être le point culminant du Vietnam… mais le brouillard en a décidé autrement.

 

vietnam 20110125 1044 Jardin des fleurs Hamrong.jpg

 

vietnam 20110125 1045 Jardin des fleurs Hamrong.jpg
vietnam 20110125 1046 Jardin des fleurs Hamrong.jpg

 

vietnam 20110125 1047 Jardin des fleurs Hamrong.jpg

 

vietnam 20110125 1048 Jardin des fleurs Hamrong.jpg
vietnam 20110125 1050 Jardin des fleurs Hamrong.jpg

C’est après une bonne nuit bien au chaud sur notre matelas chauffant que nous entamons notre 11ème journée.

 

Au programme de la matinée, visite à la cascade d’argent de Thac Bac

vietnam 20110126 1054 Cascade d'argent de Thac Bac.jpg
vietnam 20110126 1056 Cascade d'argent de Thac Bac.jpg

 

vietnam 20110126 1058 Cascade d'argent de Thac Bac.jpg
vietnam 20110126 1060 Cascade d'argent de Thac Bac.jpg
vietnam 20110126 1062 Cascade d'argent de Thac Bac.jpg

 

Quelques orchidées jalonnent le parcours

 

vietnam 20110126 1064 Cascade d'argent de Thac Bac.jpg
vietnam 20110126 1065 Cascade d'argent de Thac Bac.jpg
vietnam 20110126 1066 Cascade d'argent de Thac Bac.jpg

 

 

 

Nous retournons à Sapa pour le dîner et tout au long de la route, nous apercevons devant de nombreuses maisons des « pelotes » de vermicelle à vendre.

 

vietnam 20110126 1083 Verrmicelle de canna et bananes.jpg

Nous nous arrêtons chez un de ces producteurs : le guide nous explique qu’il s’agit de vermicelle de canna. Le canna est une très jolie fleur qui pousse même chez nous mais j’ignorais que la racine, ou plutôt le rhizome, était comestible.

 

Racines de canna

vietnam 20110126 1069 Racines de canna.jpg

Les racines sont mises à cuire dans une marmite

vietnam 20110126 1070 Cuisson des racines de canna.jpg

Avec cette étrange machine, les racines bouillies sont transformées en longs vermicelles

 

vietnam 20110126 1071 Machine à fabriquer le vermicelle de canna.jpg

Les vermicelles sont ensuite étalés sur des clayettes en bambou tressé pour être séchés

 

vietnam 20110126 1074 Séchage du vermicelle de canna.jpg

 

vietnam 20110126 1076 Séchage du vermicelle de canna.jpg

 

vietnam 20110126 1077 Séchage du vermicelle de canna.jpg

Le séchage du vermicelle se termine suspendu sur de longs bâtons

 

vietnam 20110126 1079 Séchage du vermicelle de canna.jpg

 

Le vermicelle est maintenant prêt pour la vente 

vietnam 20110126 1082 Verrmicelle de canna.jpg

Comme la ville de Sapa est pas mal encombrée, le minibus nous dépose à l’entrée de la ville et nous nous rendons à pieds au restaurant

 

vietnam 20110126 1093 Sapa, marché.jpg

 

 

Nous rencontrons ces deux femmes : on peut imaginer le poids de leur chargement de bois ! 

vietnam 20110126 1092 Sapa, femmes transportant du bois.jpg

Il  nous reste un peu de temps et nous allons faire un petit tour au marché.

Comme partout, on y trouve de tout : tabac, canne à sucre, viande, fils et tissus multicolores, outils…

 

Marchand de tabac

vietnam 20110126 1085 Sapa, marché, tabac.jpg
vietnam 20110126 1086 Sapa, marché, tabac.jpg
vietnam 20110126 1087 Sapa, marché, tabac.jpg
Vendeuses de canne à sucre
vietnam 20110126 1089 Sapa, marché, canne à sucre.jpg
Etals de viande
vietnam 20110126 1094 Sapa, marché, étal de viande.jpg
vietnam 20110126 1096 Sapa, marché, étal de viande.jpg
Fils multicolores utilisés par différentes ethnies pour leurs travaux de broderievietnam 20110126 1101 Sapa, marché, Fils multicolores.jpg
Marchande d'outils en tous genres
vietnam 20110126 1106 Sapa, marché, outils.jpg

 

 

Même le coiffeur a pignon sur rue dans le marché

vietnam 20110126 1103 Sapa, marché, coiffeur.jpg
vietnam 20110126 1104 Sapa, marché, Salon de coiffure.jpg

 

 

Nous y croisons différentes ethnies

vietnam 20110126 1090 Sapa, marché, portrait.jpg

 

Ethnie Lu  

vietnam 20110126 1097 Sapa, marché, ethnie Lu.jpg
vietnam 20110126 1098 Sapa, marché, ethnie Lu.jpg

 

 

Daos à planche1

vietnam 20110126 1091 Sapa, marché, portrait.jpg 
vietnam 20110126 1099 Sapa, marché, Dao à planche.jpg

 

 

 

Cette après-midi, nous partons en direction de Lai Chau.

 

Nous allons visiter un village de la minorité Lu

vietnam 20110126 1110 Village de la minorité Lu.jpg

 

Nous sommes accueillis par une ribambelle d’enfants ; très peu portent des chaussures

vietnam 20110126 1110a Village de la minorité Lu.jpg
vietnam 20110126 1110c Village de la minorité Lu.jpg
vietnam 20110126 1110b Village de la minorité Lu.jpg
vietnam 20110126 1111a Village de la minorité Lu.jpg

 

 

Devant chaque maison, femmes et filles sont occupées à coudre à la machine : elles fabriquent leurs propres vêtements mais ne vendent rien. Elles mettent environ un an pour fabriquer une jupe…

 

vietnam 20110126 1112 Village de la minorité Lu.jpg
vietnam 20110126 1113 Village de la minorité Lu.jpg
vietnam 20110126 1116 Village de la minorité Lu.jpg
vietnam 20110126 1118 Village de la minorité Lu.jpg
vietnam 20110126 1141 Village de la minorité Lu.jpg
vietnam 20110126 1157 Village de la minorité Lu.jpg
vietnam 20110126 1158 Village de la minorité Lu.jpg
vietnam 20110126 1161 Village de la minorité Lu.jpg
vietnam 20110126 1162 Village de la minorité Lu.jpg
vietnam 20110126 1163 Village de la minorité Lu.jpg
vietnam 20110126 1167 Village de la minorité Lu.jpg
vietnam 20110126 1169 Village de la minorité Lu.jpg

 

 

Au premier abord, on croit que les femmes portent un pantalon noir sous leurs jupes mais en réalité il s’agit d’une très longue bande de tissu noir qu’elles enroulent autour de leurs jambes et qu’elles maintiennent par un petit ruban de dentelle. Voici en trois photos leur manière de procéder

 

vietnam 20110126 1164 Village de la minorité Lu.jpg
vietnam 20110126 1165 Village de la minorité Lu.jpg
vietnam 20110126 1166 Village de la minorité Lu.jpg

 

 

A votre avis, quel à a cette jeune fille ? 14 ans ? 16 ans ? Plus ?

vietnam 20110126 1115a Village de la minorité Lu.jpg
vietnam 20110126 1150 Village de la minorité Lu.jpg

 

Le guide lui demande et, à notre grande surprise, elle lui répond qu’elle est vieille car elle a déjà 28 ans et deux enfants…

 

 

Une maison est en construction, tout le monde s’active… enfin, presque !vietnam 20110126 1119 Village de la minorité Lu.jpg

 

 

Il n’y a pas encore de murs mais les femmes sont déjà en plein travail ; elles balaient, ramassent les copeaux de bois et manient la pelle

vietnam 20110126 1121 Village de la minorité Lu.jpg
vietnam 20110126 1122 Village de la minorité Lu.jpg

 

 

Je vais leur donner un petit coup de main mais je crois que je les amuse plutôt

vietnam 20110126 1132 Village de la minorité Lu.jpg

 

 

Pendant que les femmes travaillent, les hommes se réchauffent grâce aux copeaux de bois que les femmes leur apportent pour attiser le feu et beaucoup observent les deux seuls représentants du sexe masculin qui travaillent sur le toit

vietnam 20110126 1124 Village de la minorité Lu.jpg
vietnam 20110126 1125 Village de la minorité Lu.jpg
vietnam 20110126 1127 Village de la minorité Lu.jpg

 

 

Au gré de notre promenade dans le village, nous faisons quelques photos 

vietnam 20110126 1135 Village de la minorité Lu.jpg
vietnam 20110126 1138 Village de la minorité Lu.jpg
vietnam 20110126 1140 Village de la minorité Lu.jpg
vietnam 20110126 1174 Village de la minorité Lu.jpg
vietnam 20110126 1175 Village de la minorité Lu.jpg
vietnam 20110126 1177 Village de la minorité Lu.jpg
vietnam 20110126 1181 Village de la minorité Lu.jpg

 

Lavage du linge à la fontaine du village

vietnam 20110126 1183 Village de la minorité Lu.jpg

 

Séchage des jupes

vietnam 20110126 1180 Village de la minorité Lu.jpg

 

Une femme nous laisse visiter sa maison au confort très sommaire

vietnam 20110126 1142 Village de la minorité Lu.jpg
vietnam 20110126 1143 Village de la minorité Lu.jpg

 

 

Quelques portraits

vietnam 20110126 1144 Village de la minorité Lu.jpg
vietnam 20110126 1145 Village de la minorité Lu.jpg
vietnam 20110126 1148 Village de la minorité Lu.jpg
vietnam 20110126 1126 Village de la minorité Lu.jpg
vietnam 20110126 1168 Village de la minorité Lu.jpg
vietnam 20110126 1170 Village de la minorité Lu.jpg
vietnam 20110126 1173 Village de la minorité Lu.jpg
vietnam 20110126 1178 Village de la minorité Lu.jpg
vietnam 20110126 1179 Village de la minorité Lu.jpg

 

 

 

Nous avons passé une bien agréable journée, la température avoisinant les 15/16° dans l’après-midi et avons fait des rencontres inoubliables.

 

 

Notre hôtel à Lai Chau est très bien et il y a du chauffage ; c’est génial ! 

vietnam 20110126 1184 Lai Chau, Hôtel Muong Than.jpg
vietnam 20110126 1184a Lai Chau, Hôtel Muong Than.jpg

 

 

Le restaurant et le parc de l’hôtel

vietnam 20110126 1184c Lai Chau, Hôtel Muong Than, le restaurant.jpg
vietnam 20110126 1185a Lai Chau, Hôtel Muong Than, vue.jpg

 

 

Le crocodile qui habite dans le bassin entourant le restaurant

vietnam 20110126 1186 Lai Chau, Hôtel Muong Than.jpg

A DEMAIN !

21/03/2011

Vietnam, Lao Cai – Sapa – Giang Ta Chai 24/01/2011

Il est 5 heures, tout le monde dort encore

 

La photo suivante n’est pas de moi, je suis encore dans les bras de Morphée

vietnam 20110124 968b.jpg

C’est Jean-Luc qui me réveille pour me dire qu’un employé est dans le couloir et propose du café. Quoi de mieux pour commencer la journée ? Mais en guise de café, l’employé verse un sachet de poudre dans un gobelet en plastique et verse de l’eau bouillante d’une bouteille thermo par-dessus et nous demande 100 000 dongs pour 2 tasses, ce qui fait 4 euros, ça fait plutôt cher la mixture. Avec la vente de 2 sachets, il peut acheter une boîte complète de 20 sachets de poudre (je le sais, j’en ai acheté une boîte à Hué). C’est rentable comme business !

Juste le temps de se lever, de remballer les quelques affaires sorties et d’aller se laver les dents dans l’unique lavabo du wagon que le train s’immobilise en gare de Lao Cai. S’imaginer être à seulement à 2 km de la frontière chinoise, ça fait bizarre !

La veille, le guide nous avait dit qu’à notre arrivée à Lao Cai, il ferait très froid, nous avons donc mis plusieurs couches de vêtements et ressorti les manteaux des valises. Heureusement car la température avoisine les  0° ou 1°. Quand je pense qu’à l’agence de voyage en France on nous avait dit de n’emmener que des vêtements d’été et juste une petite laine pour le Nord du pays au cas où… C’est une chance qu’il faisait très froid en France quand nous sommes partis et que nous étions bien couverts ! Le temps est non seulement froid mais il y a un brouillard monstre. Il me manque un bonnet et des gants mais dès que je pourrai, j’irai en acheter, c’est sûr.

Un minibus nous attend pour nous conduire à Sapa et aller prendre notre petit déjeuner dans un hôtel restaurant.

Arrivés au restaurant à Sapa, on se rend compte que la salle ne possède pas de chauffage. Il y fait presque aussi froid que dehors.

 

Il y a juste au milieu de la salle une bassine avec quelques morceaux de charbon de bois pour aller se réchauffer le bout des doigts

vietnam 20110124 968c Arrivée à Sapa, ça caille !.jpg
vietnam 20110124 969 Sapa, brasero.jpg

Le guide nous dit que nous avons un peu de temps libre et que le marché se trouve à environ 100 mètres d’ici. Vite, direction le marché pour aller acheter gants et bonnet ! J’en profite quand même pour faire quelques photos

 

La pharmacie, assez rudimentaire, simple petit échoppe où vous pouvez acheter des médicaments à la pièce et non par boîtes entières mais aussi des boissons (eau, soda,…) voire des cigarettes

vietnam 20110124 972e Sapa, pharmacie.jpg

Transport de poulets pour le marché

vietnam 20110124 970 Sapa, Transport de poulets.jpg

 

Les poulets font une partie de jambes en l’air

vietnam 20110124 971 Sapa, poulets au marché.jpg

 

La viande, comme dans tous les marchés visités, est toujours posée à même les étals en bois dégoûtants

vietnam 20110124 972 Sapa, étal de viande.jpg

  

 

C’est pratique pour faire les courses

vietnam 20110124 972a Sapa, au marché.jpg

Dans la rue, des femmes Hmongs noirs et Dzaos rouges nous proposent cartes postales, sacs, pochettes, étoffes de leur fabrication… Elles sont insistantes, elles sont partout !

vietnam 20110124 973 Sapa, portrait.jpg

 

 

J’ai enfin trouvé un beau bonnet rose et des gants et nous attendons notre guide dans la hall de l’hôtel en essayant de nous réchauffer autour d’un brasero (j’espère que nos compagnons de voyage ne m’en voudront pas d’avoir mis cette photo sur laquelle ils figurent sinon je la retirerai)

vietnam 20110124 973a Un peu de chaleur.jpg

 

Le bus est enfin arrivé et nous partons chez les Dzaos rouges.

 

Le bus n’est même pas encore arrêté qu’une nuée de bonnets rouges s’agglutine à la porte

vietnam 20110124 973b Dzao rouges.jpg

 

Nous ne sommes pas surpris car le guide nous avait prévenus ; il nous a également dit que nous allions être suivis tout au long de notre visite dans le village par quelques femmes qui vont essayer de nous vendre les objets qu’elles fabriquent.

 

C’est donc avec une escorte de plusieurs femmes que nous entamons notre balade sur un chemin gadoueux et glissant

vietnam 20110124 983 Chez les Dzao rouges.jpg
vietnam 20110124 982 Chez les Dzao rouges.jpg
vietnam 20110124 974 Dzo rouge, portrait.jpg

 

La brume enveloppe le village

vietnam 20110124 974a Maison dans la brume.jpg

 

 

Une famille nous accueille dans sa maison. On nous propose un petit tabouret pour nous installer autour du feu et on nous propose des objets à acheter. La tradition veut que pour remercier nos hôtes nous leur achetions un petit quelque chose, ce que nous ne manquons pas de faire 

vietnam 20110124 974b Séchage de la viande de porc chez les Dzao rouges.jpg
vietnam 20110124 974c On se réchauffe autour du chaudron où cuit la nourriture des cochons!.jpg

Cette femme a deux dents en or. Avoir une, voire plusieurs dents en or, est un signe de beauté pour de nombreuses ethnies du Nord  

vietnam 20110124 976 Portrait.jpg

 

 

Dans la marmite, le repas des cochons mijote

vietnam 20110124 977 La braise est bien rouge.jpg

Au-dessus de la marmite, le porc est mis à sécher et à fumer

vietnam 20110124 978 Porc fumé.jpg

Nous partons maintenant chez les Hmongs noirs. Leur village est situé à flanc de colline, il nous faudra descendre de nombreuses marches où une jolie cascade nous attend en bas… et remonter par un autre chemin moins abrupte.

 

 

Nous entamons la descente mais j’ai comme l’impression que nous sommes suivis

vietnam 20110124 984 Chez les Hmong noirs.jpg

Tout est humide et brumeux

vietnam 20110124 987 Chez les Hmong noirs.jpg
vietnam 20110124 988 Chez les Hmong noirs.jpg

 

 

 

La cascade vaut quand même le coup d’œil

vietnam 20110124 1006 Chez les Hmong noirs, cascade.jpg
vietnam 20110124 991 Chez les Hmong noirs.jpg

Jean-Luc a trouvé un peu de chaleur

vietnam 20110124 1005 Chez les Hmong noirs.jpg

 

 

Une femme accompagnée de ses enfants essaie de nous vendre quelques babioles de sa fabrication

vietnam 20110124 1007 Hmongs noirs.jpg
vietnam 20110124 1008 Hmong noir, portrait.jpg

 

 

Nous sommes couverts jusqu’aux oreilles… quand certains enfants n’ont presque rien sur le dos et ne portent même pas de chaussettes  

vietnam 20110124 995 Hmong noirs.jpg
vietnam 20110124 995a Hmong noir.jpg
vietnam 20110124 996 Hmong noir.jpg

Nous sommes invités à entrer dans une maison Hmong (l’atmosphère est assez poussiéreuse et mon appareil photo n’apprécie pas du tout)

vietnam 20110124 1001 Chez les Hmong noirs.jpg
vietnam 20110124 1002 Hmongs noirs.jpg

Minh nous explique le fonctionnement de la meule à écraser le maïs ou le riz pour en faire de la farine 

vietnam 20110124 999 Minh, notre guide, nous fait une démonstration.jpg

 

Instrument de musique traditionnel

vietnam 20110124 1000 Instrument de musique.jpg

Nous rejoignons le village de Gian Ta Chai où nous devons passer deux nuits chez l’habitant. Le guide nous dit que nous devons prendre nos bagages car demain c’est un autre minibus qui nous transportera. On se demande bien comment on va bien pouvoir faire car c’est toujours dans la brume et dans la gadoue que nous entamons la descente vers la maison de la famille qui va nous accueillir.

 

 

La descente se révèle assez périlleuse et nous manquons de nous étaler dans la boue à plusieurs reprises

 vietnam 20110125 1029 Giang Ta Chai, chez l'habitant.jpg

vietnam 20110125 1026 Giang Ta Chai, chez l'habitant.jpg

 

 

 C’est notre famille d’accueil qui a transporté nos valises

vietnam 20110125 1025 Giang Ta Chai, chez l'habitant.jpg
vietnam 20110125 1024 Giang Ta Chai, chez l'habitant.jpg

C’est donc un peu en colère à cause de ce chemin impraticable que nous arrivons devant la maison de nos hôtes. Des tongs nous attendent à l’entrée ; remarquez, je comprends nos hôtes car une bonne épaisseur de boue bien collante recouvre nos chaussures… on n’avait pas prévu les bottes !

Plusieurs personnes de notre groupe interpellent le guide pour lui faire part de nos revendications : il est hors de question de remonter demain matin pour aller reprendre le bus et de redescendre demain soir pour dormir ici. L’une d’entre nous téléphone à l’agence de voyage à Hanoï pour tenter de négocier la prochaine nuit à l’hôtel à Sapa. On attend qu’ils rappellent.

 

 

Dans la maison nous sommes accueillis par cette charmante personne avec son bébé

vietnam 20110124 1011 Giang Ta Chai, chez l'habitant.jpg

 

 

Ils sont tout habillés à l’intérieur et on se rend compte qu’il n’y a pas de chauffage mais comme partout une simple bassine avec du charbon de bois au milieu d’une immense pièce dans laquelle on va manger et dormir

vietnam 20110124 1010a Giang Ta Chai, chauffage chez l'habitant.jpg

Les toilettes et la salle de bain se trouvent à l’extérieur de la maison. Deux jours que nous n’avons pas pris de douche et ce n’est encore pas ce soir que je vais en prendre une ; je ne vais pas aller attraper la mort au Vietnam et je me contenterai d’une toilette de chat au gant de toilette.

L’agence de voyage rappelle enfin et nous confirme que demain soir nous dormirons à l’hôtel à Sapa, là où nous avons pris le petit déjeuner ce matin.

On nous dit de choisir un lit, on nous remet une paire de draps et une couverture pour que nous puissions le faire. Il y a quatre lits doubles en bas et de nombreux autres à l’étage ; nous choisissons celui qui se trouve dans un coin en espérant que le peu de chaleur dispensée par le brasero va s’y engouffrer, le second couple prend celui d’à côté et les deux autres personnes restantes choisissent d’aller dormir à l’étage, pensant que la chaleur allait monter (mauvais choix, c’est ce qu’ils nous diront le lendemain).

 

Les lits étant alignés côte à côte, c’est à quatre pattes qu’il faut les faire

vietnam 20110124 1013 Giang Ta Chai, chez l'habitant.jpg
vietnam 20110124 1014 Giang Ta Chai, chez l'habitant.jpg

Comme nous sommes les seuls à dormir dans cette maison, les autres lits sont libres et nous pouvons prendre des couvertures supplémentaires.

Nos hôtes nous offrent un thé ou un café puis retournent dans leur cuisine, nous laissant tout seuls jusqu’au moment du dîner. Nous avons une paire d'heures devant nous et n'avons rien à faire, même pas la possibilité de regarder la télévision qui ne parle que le vietnamien.

 

 

Vient enfin le moment du dîner. C’est marrant car la table où nous prenons notre repas – qui sera vraiment délicieux - est très petite, assez basse et les chaises sur lesquelles nous nous asseyons sont également très basses, on dirait des chaises pour enfants

 

vietnam 20110124 1015a Giang Ta Chai, chez l'habitant.jpg

 

Juste à côté de nous, c’est autour de la bassine que les membres de la famille prennent leur repas mais autour de la bassine… On les envie un peu quand même !

vietnam 20110124 1016a Giang Ta Chai, chez l'habitant.jpg
vietnam 20110124 1019 Giang Ta Chai, chez l'habitant.jpg

Après le repas, ils nous invitent à les rejoindre autour du feu.

Comme nous ne comprenons pas encore le vietnamien, nous les laissons regarder la télé et allons nous coucher… tout habillés.

Avant, je m’apprête à sortir dans le froid pour aller me laver les dents mais la mère de famille me fait comprendre que je peux me les laver dans la cuisine. Il y a par terre une sorte d’immense bac d’évier à même le sol dans lequel les filles et la mère de famille ont fait la vaisselle un peu plus tôt, on m’apporte un tabouret et on m’invite à m’y asseoir.

 

 

Jean-Luc procède de la même façon que moi

 

vietnam 20110124 1020 Giang Ta Chai, chez l'habitant.jpg

20/03/2011

Vietnam, Hué - Hanoï, 23/01/2011

HUÉ – HANOI 23/01/2011

 

C’est à l’aéroport que nous quittons Thuyet Anh, notre charmante guide, pour aller désormais dans le nord du pays. L’avion ne mettra même pas 1 heure pour rejoindre Hanoï.
Nous passons le 17e parallèle qui a donné son nom à la ligne de démarcation établie au Vietnam par les accords de Genève en 1954 et séparant la République Démocratique du Vietnam au Nord et la République du Vietnam au Sud. Cette ligne de démarcation a disparu en 1976 après l'unification des deux États.

A l’aéroport, un jeune guide nous attend, c’est encore presque un gamin et il ne parle pas bien le français. Heureusement que nous ne l’aurons que pour la visite de Hanoï aujourd’hui…

 

Hanoï est la capitale du Vietnam, elle est située sur le delta du Fleuve Rouge qui charrie ses eaux boueuses vers le golfe du Tonkin.

Bien que capitale, elle n’est pas la plus grande ville du pays, elle ne compte qu’un peu plus de 3 millions d’habitants, dépassée par l’ancienne Saïgon  qui en compte 7,5 millions.

 

Nous commençons par faire la visite du musée d’ethnographie. Comme son nom l'indique, il se consacre à la multitude de peuples qui composent le pays et présente les 54 ethnies du Vietnam à travers 25 000 objets de la vie quotidienne. Nous y passerons trop peu de temps pour pouvoir en faire le tour.

 

Le musée d’Ethnographie  a été inauguré par Jacques Chirac en 1997, en partenariat avec le musée de l’Homme de Paris.

vietnam 20110123 879 Hanoi, Musée d'ethnographie.jpg

C'est au pas de course que nous faisons la visite. Costumes traditionnels, instruments de musique, bijoux et armesretracent les us et coutumes de différentes ethnies. En voici quelques exemples (les légendes de tous les "tableaux" sont en 3 langues : vietnamien, anglais et surtout français, une énorme chance pour nous car avec notre guide qui ne parle presque pas...)

 

 

 

Mas de prière

 

 vietnam 20110123 881 Hanoi, Musée d'ethnographie, Mas de prière.jpg

Hôtel de prière
vietnam 20110123 882 Hanoi, Musée d'ethnographie, un hôtel.jpg

Chargement invraisemblable sur la bicyclette d’un marchand de nasses pour la pêche

vietnam 20110123 883 Hanoi, Musée d'ethnographie, Véhicule d'un marchand de nasses pour la pêche.jpg

 

Cérémonie chamanique des Tai ou Tay

vietnam 20110123 885 Hanoi, Musée d'ethnographie, Cérémonie chamanique des Tai.jpg

 

Arbre rituel des Thaï réalisé en bambou.

J'ai trouvé l'explication suivante sur Internet : il est érigé tous les ans, ou tous les deux ou trois ans, pour la "cérémonie d'alcool des pousses", pour rendre hommage aux esprits protecteurs et pour permettre aux malades de remercier leurs médecins, les Maîtres du Culte, des femmes appelées me mot. L'arbre est décoré de fleurs, d'animaux (grenouille, crabe ...) et d'autres petits objets en filaments de bambou et en moelle de manioc.

vietnam 20110123 887 Hanoi, Musée d'ethnographie, Arbre rituel des Thai.jpg

 

 

 

Le tissage est surtout pratiqué par les Hmong et les Thai noirs

 

vietnam 20110123 888 Hanoi, Musée d'ethnographie, Le tissage est surtout pratiqué par les Hmong et les Thai noirs.jpg
vietnam 20110123 889 Hanoi, Musée d'ethnographie, Le tissage est surtout pratiqué par les Hmong et les Thai noirs.jpg

 

 

Le  grand  parc  du  musée  ressemble  à  un  écomusée.  Il  rassemble,  grandeur  nature,  toutes sortes  de  végétations,  une  maison  commune  Xo  Dang,  des  maisons  typiques  des ethnies  dont une maison de l’ethnie Edé longue de 42,50 m (dans les maisons Edé, les familles logeaient à plusieurs  générations  et  étaient  agrandies  en  longueur  en  fonction  des  naissances  et  de  la richesse  de  la  famille)  ainsi  qu’une  maison  funéraire  des  Jaraï.
La jeunesse "hanoïenne" semble  s’être  donné rendez-vous dans le parc  car  il  y  règne  une  grande  animation.

Ils  participent à divers jeux anciens tels que la danse des bambous, des passages en équilibre sur un  bambou  suspendu, des  parcours  sur  échasses,  des  courses  en  sacs, des lancers de toupies… Après  avoir  bien observé les pieds des danseurs, je décide d'essayer cette danse des bambous : il faut bien sauter en rythme sinon on se fait coincer les chevilles entre les bambous qui s’écartent et  se  resserrent  au  rythme  de  la  musique.

 

Danse des bambous

vietnam 20110123 892 Hanoi, Musée d'ethnographie, jeu des bambous.jpg
vietnam 20110123 893 Hanoi, Musée d'ethnographie, jeu des bambous.jpg
vietnam 20110123 899 Hanoi, Musée d'ethnographie.jpg

J’ai aussi essayé les échasses. Plus facile à dire qu’à faire !  

vietnam 20110123 896a Hanoi, Musée d'ethnographie.jpg

Tout est question d’équilibre !

vietnam 20110123 898 Hanoi, Musée d'ethnographie.jpg

 

 

C’est bientôt la fête du Têt et  les jeunes fabriquent moulins à vent et figurines en pâte à modeler vietnam 20110123 900 Hanoi, Musée d'ethnographie.jpg

vietnam 20110123 902 Hanoi, Musée d'ethnographie.jpg
vietnam 20110123 903 Hanoi, Musée d'ethnographie.jpg

 

Théâtre de marionnettes sur l’eau

vietnam 20110123 904 Hanoi, Musée d'ethnographie, marionettes sur l'eau.jpg
vietnam 20110123 907 Hanoi, Musée d'ethnographie, marionettes sur l'eau.jpg
vietnam 20110123 908 Hanoi, Musée d'ethnographie, marionettes sur l'eau.jpg
vietnam 20110123 912 Hanoi, Musée d'ethnographie, marionettes sur l'eau.jpg
vietnam 20110123 914 Hanoi, Musée d'ethnographie, marionettes sur l'eau.jpg

 

Bon, le théâtre de marionnettes, c’est bien mais à très petite dose car on ne comprend pas la langue, la musique est lancinante et on ne sait même pas où se trouve notre guide…

 

Enfin, il vient nous avertir que nous quittons le musée pour aller dîner.

 

Après-midi, au programme, visite des principaux bâtiments célèbres de Hanoï : mausolée d’Ho Chi Minh ainsi que sa résidence d'été, Palais présidentiel, Pagode au pilier unique, Temple de la Littérature

 

 

Le Mausolée d’Ho Chi Minh

 

Ho Chi Minh est le fondateur de la République Démocratique du Vietnam. Hélas, on ne peut pas le visiter car il n’est ouvert que le matin !

 

Heureusement qu’on assiste à la relève de la garde, on ne sera pas venus pour rien !

vietnam 20110123 917 Hanoi, Mausolée d'Ho Chi Minh.jpg
vietnam 20110123 919c Hanoi, Mausolée d'Ho Chi Minh.jpg
vietnam 20110123 921 Hanoi, Mausolée d'Ho Chi Minh, relève de la garde.jpg
vietnam 20110123 921a Hanoi, Mausolée d'Ho Chi Minh, relève de la garde.jpg

Le Palais présidentiel : on l’aperçoit dans le parc du mausolée, juste le temps de faire une photo

vietnam 20110123 923 Hanoi, Palais présidentiel.jpg

 

 

La Résidence d’Ho Chi Minh.

 

Il s'agit de la maison dans laquelle il a passé quelques étés : on peut se balader dans le parc qui est très reposant avec ses jardins bien entretenus

vietnam 20110123 924 Hanoi, Résidence d'Ho Chi Minh.jpg
vietnam 20110123 925a Hanoi, Résidence d'Ho Chi Minh.jpg
vietnam 20110123 925b Hanoi, Résidence d'Ho Chi Minh.jpg
vietnam 20110123 927 Hanoi, Résidence d'Ho Chi Minh.jpg
vietnam 20110123 928 Hanoi, Résidence d'Ho Chi Minh.jpg

  

 

Dans le parc, nous pouvons aussi admirer la Pagode au pilier unique

Ce monument symbolisant un lotus fut construit en 1049 sous la dynastie des Ly.

A l'origine, la pagode reposait sur un pilier en bois de fer.

Les Français, vaincus en 1954, détruisirent la pagode. Elle sera reconstruite par le nouveau gouvernement du Nord Vietnam, en 1955 après l'indépendance du pays. Hélas, le pilier sera construit en béton.

vietnam 20110123 928c Hanoi, Pagode au pilier unique.jpg
vietnam 20110123 928e Hanoi, Pagode au pilier unique.jpg

A l’intérieur de la pagode se trouve un hôtel où les femmes qui souhaitent avoir un enfant mâle viennent prier et apporter des offrandes

vietnam 20110123 929 Hanoi, Pagode au pilier unique.jpg

 

 

C’est au milieu de la folle circulation grouillante d’Hanoï que nous rejoignons le temple de la littérature

vietnam 20110123 929a Hanoi, dans la rue.jpg
vietnam 20110123 930a Hanoi, dans la rue.jpg
 
 

Le Temple de la littérature

 

Le Temple de la Littérature fut construit en 1070 par le roi Ly Thanh Tông. Il est dédié à Confucius, philosophe chinois ayant vécu pendant l’Antiquité, et accueillera, en 1076, la première université du Vietnam destinée à l'éducation des enfants de la noblesse et des riches familles
vietnam 20110123 932 Hanoi, Temple de la littérature.jpg
vietnam 20110123 933 Hanoi, Temple de la littérature.jpg
vietnam 20110123 934 Hanoi, Temple de la littérature, Stèle de la tortue.jpg
vietnam 20110123 935 Hanoi, Temple de la littérature.jpg
vietnam 20110123 938 Hanoi, Temple de la littérature.jpg
vietnam 20110123 939 Hanoi, Temple de la littérature.jpg
vietnam 20110123 940 Hanoi, Temple de la littérature.jpg
vietnam 20110123 943 Hanoi, Temple de la littérature.jpg
vietnam 20110123 945 Hanoi, Temple de la littérature.jpg
 Tortue en or 
vietnam 20110123 948 Hanoi, Temple de la littérature, Tirtue en or.jpg
Confucius en personne
vietnam 20110123 949 Hanoi, Temple de la littérature, statue de Confucius.jpg
La nuit commence à tomber sur Hanoï. Nous reprenons le minibus pour aller dîner et, chemin faisant, nous traversons le quartier chic de la ville. Nous pouvons admirer brièvement le célèbre opéra de Hanoï édifié par l'administration coloniale française entre 1901 et 1910 et inspiré de l'opéra Garnier de Paris.
Ce soir, nous prenons le train couchette pour nous rendre à Lao Cai, à la frontière chinoise. Nous arrivons à la gare de Hanoï où un nouveau guide nous attend ; il s'appelle Minh et sera notre guide jusqu'à la fin de notre séjour au Vietnam.

 

La gare

vietnam 20110123 960 Hanoi, la gare.jpg

 

"La salle d'attendre pour prendre le train"

vietnam 20110123 962 Hanoi, la gare.jpg
Le départ de notre train est prévu à 21h10, quai n°1.
Nous sommes ravis que ce soit sur le quai 1 car il y a 10 quais et avec chacun deux valises pesant une tonne chacune nous n'aurons pas à aller trop loin.
MAIS ? HORREUR ! MALHEUR !
Les quais ne sont pas numérotés comme chez nous de 1 à 10 mais... de 10 à 1. Il va nous falloir traverser tous les quais et les voies ferrées. Les roulettes des valises se coincent dans les rails et c'est un vrai parcours du combattant que nous menons pour rejoindre le dernier quai.

 

 

Nous voilà enfin arrivés devant notre wagon

 

vietnam 20110123 966 Hanoi-Lao Cai, notre wagon.jpg

 

Nous découvrons le compartiment dans lequel nous allons passer 10 heures. Ce n'est pas mal du tout, c'est même mieux que je ne le pensais car les wagons sont des voitures réformées du très connu "Orient-Express" reconverti en "Royal-Express" ; il y fait bien chaud et les matelas semblent très confortables. Nous sommes à quatre par compartiment et c'est avec un autre couple avec lequel nous avons sympatisé que nous allons partager notre couchette

vietnam 20110123 967 Hanoi-Lao Cai, notre compartiment.jpg

 

 BONNE NUIT

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique